Prière du chœur érythréen orthodoxe tewahedo de Bienne / Chr. Elmer

La danse immaculée de la prière

Découvrons l’Eglise érythréenne orthodoxe tewahedo, qui célèbre sa liturgie deux fois par mois à Bienne.

Découvrons l’Eglise érythréenne orthodoxe tewahedo, qui célèbre sa liturgie deux fois par mois à Bienne.

La présentation de cette Eglise s’est faite le 10 septembre, dans la salle de paroisse réformée de l’église St-Paul. Divers intervenants se sont exprimés, dont le prêtre érythréen orthodoxe tewahedo Andom Gebrezgiabher, qui vit en Suisse depuis 7 ans et préside un conseil de paroisse de cinq membres. Meron Hagos a, quant à elle, évoqué l’histoire de son Eglise. Catherine Hahn, en charge du Forum de l’Arc depuis 2019, a témoigné avec émotion de l’expérience faite à Moutier : « Georg Pace, instigateur du projet, m’a contactée car il souhaitait organiser le Congrès annuel de l’Eglise érythréenne orthodoxe au Forum ». Et de raconter son étonnement et son profond bouleversement : « Il y avait plus de mille pèlerins au Forum de l’Arc, tous de blanc vêtus et rayonnants. Une longue liturgie, des prières, des lectures, des chants... » Et Catherine Hahn, qui se définit comme une protestante agnostique, avoue s’être sentie « en communion d’esprit, comme si un voile m’avait enveloppée... »

En effet, il émane une belle lumière de nos frères et sœurs chrétiens de l’Eglise érythréenne orthodoxe tewahedo. Un mot qui en tigrinya, langue officielle de l’Erythrée, signifie « unité ». Imaginez une nuée d’hommes et de femmes en blanc et en prière, dans un lent ondoiement de louanges. Des gestes doux, précis, ancrés. Et des mains qui se joignent, en offrande de grâce. Qu’importe si on ne comprend pas leur langue ! On saisit la force de la foi qui fait vibrer leurs chants et insuffle leurs danses.

La plus jeune des Eglises orthodoxes orientales

Suite à l’indépendance de l’Erythrée en 1993, l’Eglise orthodoxe érythréenne tewahedo s’est séparée de l’Eglise mère orthodoxe éthiopienne. A Bienne, deux fois par mois, cette Eglise se réunit dans la salle de la paroisse réformée de St-Paul pour une messe de quatre heures dont la liturgie est similaire à celle de l’Eglise catholique romaine. Une fois l’an, le troisième week-end de juin, un rassemblement suisse de plus de 1000 personnes est organisé à Moutier pour célébrer la Vierge Marie. Environ 10'000 membres actifs de la communauté orthodoxe érythréenne tewahedo vivent en Suisse. Pour ces fidèles, l’église est une seconde maison.

Ponctuée de séquences filmées, de chants, de danses spirituelles orthodoxes et d’une exposition d’icônes avec explications à l’appui, cette après-midi de découvertes spirituelles s’est conclue par un repas et le rituel du café érythréen.

Christiane Elmer

Quelques photos de cette présentation...