La cloche Christalline sera exposée au Pasquart / ldd

A toute volée !

Les cloches ont une musique et un langage. Une expo leur est consacrée en mars et vous pourrez même grimper sur des clochers !

Les cloches ponctuent nos jours et, parfois, nos nuits. Elles signalent, dérangent, fascinent, invitent. Elles ne laissent assurément personne indifférent. Jusqu'au 31 mars 2018, l'expo "A toute volée", mise sur pied par l'Association Présences, nous permettra de nous familiariser davantage avec les cloches, que ce soit dans le cadre de l'expo proposée au Pasquart ou... du sommet de quelques clochers biennois. Le 3 mars au Temple allemand de la Vieille ville, le 10 mars à l'église catholique romaine Ste-Marie, le 17 mars à St-Paul, à Madretsch, et enfin le 24 mars au Pasquart. Les visites seront organisées chaque heure, de 10.00 à 14.00, (sauf à 13.00), en compagnie de Claude-Michaël Mevs, animateur radio et campanophile. "Voir les cloches sonner, les entendre d'aussi près (munis de protections auditives), c'est quelque chose qu'on ne fait pas très souvent!" s'enthousiasme Luc Ramoni.

Et, pour rester dans le thème des carillons, le coordinateur au sein de Présences poursuit: " Un concert carillonnant est prévu vendredi 9 mars à 19.00 en l'église du Pasquart. Nous accueillerons deux musiciens professionnels, les Golden Bells, qui actionneront 40 petites cloches..." Mais, en ce mois de mars, les cloches ne seront pas uniquement aux clochers ou en concert ! "Nous allons en mettre quelques-unes dans l'église du Pasquart. On pourra les actionner et mieux les connaître grâce notamment à des panneaux de la fonderie Ruetschi d'Aarau."

Leur fonction ? Sonner évidemment l'heure des cultes et des messes et nous accompagner de la vie à la mort. "Dans certains villages, quand il y a un baptême, les cloches sonnent d'une certaine manière, ou certaines cloches sonnent plutôt que d'autres. Pour les enterrements, il y a le glas. Et certaines fois aussi, leur tintement particulier indique si le défunt est un homme, une femme ou un enfant" explique Luc Ramoni. "Mais les cloches nous préviennent aussi en cas de danger. Si des ennemis attaquaient, si un incendie se déclenchait, on les sonnait pour avertir la population."

Le finissage de cette expo aura lieu le samedi de Pâques 31 mars à 17.00 au Pasquart, en présence de Bernard Heiniger. "Il a un grand projet de Carillon de l'Arc jurassien. Mais il nous en parlera lui-même le 31 mars" conclut Luc Ramoni.

www.presences.ch

25 février 2018
créé par Chr. Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales