Douce et sereine: Madeleine Froidevaux / Chr. Elmer

Bien plus qu'un travail : une grâce !

A fin octobre, Madeleine Froidevaux prendra sa retraite après dix-sept ans de cheminement fécond au service de la paroisse.

Elle travaille à la rue de Morat 48, à la Villa Choisy, à St-Nicolas, à Christ-Roi, à Ste-Marie. Secrétaire et catéchiste, Madeleine Froidevaux anime aussi des cours de Shibashi, de Qi Gong, ainsi que des temps de méditation chrétienne. Tout le monde, ou presque, la connaît.
" En 2002, quand j'ai vu l'annonce où l'on recherchait une secrétaire, je me suis en quelque sorte sentie appelée. Tout me correspondait et j'étais justement à la recherche d'un job plus proche de l'humain. " Un appel auquel Madeleine répond avec conviction après avoir tout de même hésité un peu. " Je n'étais pas trop Eglise et je me suis demandé dans quoi j'allais me lancer ! " rit-elle, visiblement émue.

Les débuts sont concluants. " J'ai découvert un milieu porteur, des gens qui avaient quelque chose de différent. En fait, c'était leur rayonnement qui me frappait. Je me suis aussitôt sentie à l'aise et je partais au travail avec enthousiasme. " Cependant, un petit doute taraude la Madeleine de l'époque... " Je me demandais qui je serais si je me laissais prendre dans cet élan de foi ! " Mais, loin de perdre son identité, elle se rend vite compte que le chemin de foi entamé ne fait que l'ancrer davantage au cœur d'elle-même.

Sensibilisée à la catéchèse, elle devient elle-même catéchiste (catéchèse familiale, parcours de Confirmation). Elle suit le parcours Barnabé, puis une formation d'accompagnement spirituel avec la théologienne Lytta Basset. Pour se rapprocher de ses collègues alémaniques et mieux être à niveau, Madeleine suit un cours de perfectionnement en allemand et se diplôme en Shibashi, à Lucerne. " On m'a fait confiance. Dans toutes mes activités, j'ai pu donner libre cours à ma créativité. J'en suis très reconnaissante."

Au fil des années, Madeleine découvre un autre visage de l'Eglise. " Ce n'est pas quelque chose de poussiéreux et il n'y a pas deux mondes : c'est le même. C'est un lieu de transformation où chacun est appelé à développer son propre potentiel d'amour. Tout ce que j'ai vécu dans le cadre de mon travail - qui est bien plus qu'un travail - m'a permis de vivre l'appel qui m'avait été adressé voici dix-sept ans. "

Une retraite joyeuse et active
Madeleine poursuivra, à titre personnel, la pratique du Shibashi, du Qi Gong et de la méditation chrétienne. Maman de deux filles, grand-maman rayonnante, elle se réjouit du lumineux voyage qu'elle entreprendra avec son mari Bernard pour fêter sa retraite.

Messe d'action de grâce
C'est lors de la messe du dimanche 29 septembre à 10.00 à Ste-Marie que nous prendrons congé de Madeleine Froidevaux. Ce sera l'occasion de la remercier et de rendre grâce à Dieu.

 

 

18 septembre 2019
créé par Chr. Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales
  • Catéchèse