Statue de St-Nicolas de Flüe, dans l'église du même nom, à Bienne / Chr. Elmer

Dieu... ou l'argent ?

L'église de St-Nicolas a accueilli une belle assemblée dimanche 22 septembre lors de sa fête patronale trilingue.

Il est né voici 602 ans, et pourtant ! Et pourtant, les valeurs prônées par le saint patron de la Suisse, du canton d'Obwald, de la Garde suisse pontificale et de l'église biennoise de la rue Aebi 86 sont toujours actuelles. Nicolas de Flüe nous a légué son aspiration à la paix, à la modération et à la non-intervention dans les affaires étrangères. Au cours de ses 70 ans d'existence et malgré son instruction rudimentaire, " Bruder Klaus ", expert dans l'art de la médiation, a fait preuve de bon sens, de sagesse et d'humilité. Homme de foi avant tout, il a été l'époux de Dorothée Wyss - femme exemplaire et figure éminemment moderne - et le père de cinq filles et de cinq garçons. Paysan, soldat et capitaine, Nicolas a également été conseiller et juge avant de tout quitter, à l'âge de 50 ans, avec le consentement de sa famille, pour rejoindre l'ermitage du Ranft.

Mon trésor est là où est mon coeur
C'était la première fois que la Mission catholique de langue espagnole de Bienne participait à la patronale de St-Nicolas. Présidée par son missionnaire, don Marcelo Ingrisani, la célébration a réuni autour de l'autel l'animateur pastoral francophone Emmanuel Samusure et le diacre alémanique Markus Stalder. Une messe en trois langues, voire quatre par moments, lors de certains chants en latin, entonnés avec ferveur par le chœur ad hoc de Diego Rocca. Lors de leur homélie, le diacre et l'animateur pastoral ont fait le lien entre la liturgie du jour et le message de l'ermite du Flüeli-Ranft. Markus Stalder a évoqué les liens de solidarité, incontournables. " On ne se suffit pas à soi-même. On est reliés aux autres. Frère Nicolas nous donne l'exemple d'une vie donnée pour le bien de tous, au service de la paix, de la justice et du dialogue ". Emmanuel Samusure a dénoncé l'exploitation du plus faible en vue d'un majeur profit. Une dérive qui a traversé les époques. " L'Evangile nous rappelle qu'on ne peut pas servir à la fois Dieu et l'argent. Il y a une échelle de valeurs."

Michel Esseiva, président de la paroisse, a remercié chaleureusement toutes les personnes impliquées dans l'organisation de cette célébration. " Merci aux bénévoles qui nous ont préparé un magnifique apéro riche !".
Quand, au terme de la messe, la porte de l'église s'est ouverte à l'arrière sur le jardin ensoleillé, la multitude a pu se régaler. Merveilles et saveurs, partagées... (CE)

Plus de photos de la patronale de St-Nicolas

"Mon Seigneur et mon Dieu, prends-moi à moi et donne-moi tout entier à Toi.
Mon Seigneur et mon Dieu, prends-moi tout ce qui me sépare de Toi.
Mon Seigneur et mon Dieu, donne-moi tout ce qui m'attire à toi."

(Prière de saint Nicolas de Flüe)

26 septembre 2019
créé par Chr. Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales