Prier à la maison / Photo UP Frameries-Quévy

La prière de 20 heures

En ce temps de pandémie, la Biennoise Catherine est l'instigatrice d'un projet original et très simple : une invitation à la prière, à 20.00, depuis chez soi.

Elle ne tient pas à ce qu'on en dise plus sur elle. Ce qui compte, ce n'est pas son nom ou son visage, mais la foi qui anime sa démarche. Depuis le 21 janvier 2021, son projet a pris vie. Catherine explique que c'est parti d'une supplication : " Seigneur, sors-nous de là ! " Puis, cela a mûri et c'est ainsi qu'est née l'idée de cette prière de 20 heures depuis chez soi. " Les gens sont invités à prendre un temps de prière à ce moment-là. Ils peuvent réciter un Notre Père ou toute prière qui fait sens pour eux. " Et d'ajouter que le Notre Père peut bloquer certaines personnes ayant eu affaire à un père violent ou absent... " Mais il y a tant de prières, même spontanées, que l'on peut adresser à Dieu. J'aimerais que chacun se sente concerné car cette proposition ne s'adresse pas uniquement à nous chrétiens et aux paroissiens de tous bords, mais aussi aux personnes se sentant marginalisées - homosexuelles ou transgenres - ou à celles appartenant à une autre religion. " Et l'instigatrice de la prière de 20 heures va même plus loin : " J'aimerais également interpeller celles et ceux qui ne croient pas et qui n'ont pas l'impression d'être en manque de Dieu. On a besoin d'eux aussi ; qu'ils envoient de bonnes ondes ; qu'ils allument une bougie ; qu'ils nous rejoignent, à leur manière ! "

Dieu est un. Et est pour tous
Catherine croit à la force d'une communion dans la prière. " Grâce à cela, on pourra renverser la vapeur. Prier - et prier ensemble - nous rend plus forts et ravive l'espérance. " En ces temps de distanciation sociale où l'on convie les gens à rester davantage chez eux, la prière à la maison prend un sens accru. Certes, de nombreuses personnes prient régulièrement, à différents moments de la journée. Prier à l'heure du coucher, pour beaucoup, est une pratique bien ancrée. Au sein de nos petits rituels spirituels, la prière de 20 heures fait donc figure d'un élan de foi supplémentaire qui peut trouver sa place dans l'agencement de nos habitudes et de nos soirées. Prier cinq minutes, ou plus. Réciter un Notre Père ou une autre prière. Prier en pleine pandémie. Mais pas seulement. Prendre - oui, s'accorder - régulièrement un temps pour Dieu. Le chercher. Lui parler. L'écouter. Faire de la prière une hygiène spirituelle au quotidien.
Pour Catherine, c'est fondamental. " J'ai besoin de m'adresser à Dieu. D'ailleurs, je ne pense pas que je saurais vivre autrement... " (CE)

A écouter : l'émission consacrée à ce thème sur Paraboliques, l'émission des Eglises sur Canal 3 : www.paraboliques.ch

7 avril 2021
créé par Chr. Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités