Un carnet de deuil, un exemple parmi d'autres... / Chr. Elmer

Le deuil en formes et en couleurs

Deux jours pour exprimer le deuil autrement, c'est l'enjeu de l'atelier créatif " Carnet de deuil ", le 29 février et le 1er mars 2020 à Delémont.

La démarche du carnet de deuil a été mise au point par la psychologue belge Nathalie Hanot et associe deux techniques, issues du journal créatif et de l'art-thérapie. "Un carnet de deuil est un outil permettant d'exprimer une perte, de quelque nature que ce soit ", explique Marie-Josèphe Varrin, animatrice de l'atelier aux côtés de Christine Donzé. " On entre dans un processus créatif qu'on va pouvoir poser dans un cahier. Un cheminement intérieur pour pouvoir repartir avec davantage de sérénité. "
Pour Christine Donzé, qui a donné plusieurs formations autour du deuil, l'intérêt principal de cet atelier créatif est qu'il offre la possibilité de dépasser la parole comme seul moyen d'expression. " Les émotions ressenties, conjuguées à une technique appropriée, donneront, au fil des pages, forme et vie au carnet ". Le deuil prend de nombreux visages et il existe plusieurs manières de travailler dessus. Les situations et les histoires des gens divergent. Autant de particularités qui donneront aux carnets une touche individuelle. Au final, chaque participant aura un carnet différent, aussi bien visuellement qu'au niveau du contenu.
Ces deux jours d'atelier comportent également de grands moments de silence où les gens travaillent avec la technique qu'on leur propose. Tristesse, colère, frustration, manière d'appréhender le futur... tout part du cœur, puis se transmet, à fleur de doigts. On touche, découpe, colle, colorie...

" Un deuil, c'est un peu comme les montagnes russes, ajoute Christine Donzé. Mais, au terme de cet atelier, il restera un objet concret, le carnet de deuil, auquel on pourra se référer. " La notion de deuil est vaste : décès, déménagement, perte d'emploi, fin d'une relation, perte de la santé... " Il faut avant tout se remettre en mouvement, et en douceur " renchérit Marie-Josèphe Varrin. Les deux animatrices précisent encore qu'il n'est pas nécessaire d'être doué(e) en bricolage ou en dessin pour participer. " Cela doit faire sens. On se reconnecte à ses propres émotions, on se fait du bien en s'accordant ce moment à soi. Et puis, par-delà la création des carnets de deuil, les participants vivent aussi de beaux partages autour des repas et des pauses. "(CE)

Atelier créatif " Carnet de deuil "
Les 29 février et 1er mars 2020 au Centre St-François de Delémont. Prix : Fr. 330.- (matériel compris, repas non inclus). Délai d'inscription : 10 février. Contacts : Christine Donzé (079 781 09 22) ou Marie-Josèphe Varrin (078 645 47 97).

6 janvier 2020
créé par Chr. Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités