Les enfants de novembre...

La chanteuse Barbara a plus d'une fois évoqué ce mois de novembre dans l'ensemble de son œuvre...

Barbara percevait très précisément que ce mois n'était pas un temps anodin : mois de transition entre les derniers éclats d'un soleil pâlissant et les premières attaques du gel hivernal.
Novembre est aussi le mois où, particulièrement, nous faisons mémoire de nos défunts lors de différentes célébrations dans nos églises et ailleurs. Ce mois est propice au souvenir de ceux qui sont nés au ciel : plus sereinement peut-être qu'en plein été, nos défunts nous rappellent, quelquefois douloureusement, notre condition humaine. Alors nous posons des gestes qui non seulement nous apaisent, mais également nous rapprochent de nos sœurs et frères. Chacun vit un deuil différent, mais tous, nous sommes unis dans la perte. La démarche " Lueurs dans la nuit ", le samedi 9 novembre à 17.00 au cimetière de Madretsch, est un de ces lieux où déposer - ensemble - sa peine. Les célébrations de la Toussaint et celles des défunts nous permettent donc de nous relier à cette communauté du ciel, partie indispensable et intégrante de notre Eglise.

En parlant de la communauté du ciel, un clin Dieu à l'abbé Justin Rossé, décédé dernièrement, qui a tant œuvré pour les petits et les exclus. Il a non seulement côtoyé l'abbé Pierre durant l'hiver 54 à Paris, mais il a surtout su être pleinement avec chacun, fût-il toxicomane, sidéen ou marginal. Une figure importante de la pastorale diaconale jurassienne est désormais active au ciel : merci à toi abbé Justin de nous avoir si souvent remis, par ton regard azur, les priorités ultimes de l'Eglise du Christ : laisser venir à nous les petits, les enfants ou les autres...repose en paix.

Sommes-nous alors " enfants de novembre " ? Je ne saurais l'affirmer ; en revanche je suis convaincu que nos disparus, célèbres ou non, avec les saintes et saints ainsi que les archanges, participent pleinement à nos petites œuvres ici et maintenant. Nous sommes les enfants d'un Dieu qui aime inconditionnellement : " Au tréfonds de la condition humaine repose l'attente d'une présence, le silencieux désir d'une communion. Ne l'oublions jamais, ce simple désir de Dieu est déjà le commencement de la foi. " (Frère Roger de Taizé) / F. Crevoisier, pastorale des aînés

Vendredi 1er novembre, Toussaint : messe bilingue (F / D) à 18.00 à Ste-Marie.

Samedi 2 novembre, fidèles défunts : messe à 17.00 à St-Nicolas.

Célébration œcuménique de commémoration des défunts " Lueurs dans la nuit " : samedi 9 novembre à 17.00 au cimetière de Madretsch. Rendez-vous devant la porte du cimetière.

25 octobre 2019
créé par François Crevoisier
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales