Photo: bordeaux.catholique.fr

"Ne nous laisse pas entrer en tentation…"

Alors que Jésus était en prière, un disciple lui demanda de leur apprendre à prier. Et le Christ nous offrit le "Notre Père..."

Depuis Pâques, la prière du Notre Père se récite de manière un peu différente. Un petit changement qui ne concerne qu'une seule phrase. Explications avec la pasteure de la paroisse réformée française de Bienne, Nadine Manson.

Au lieu de "Ne nous soumets pas à la tentation", on dit à présent "Ne nous laisse pas entrer en tentation". Pourquoi ?
NM: Le verbe soumettre posait problème. Cela sonne un peu de manière péjorative pour la plupart des gens. Ce qui dérangeait, c'était cette idée d'un Dieu nous testant: "résistera à la tentation, résistera pas ?..."

Dieu ne nous met jamais à l'épreuve ?
La théologie et la foi ont beaucoup évolué. Actuellement, on retient l'image d'un Dieu qui est d'abord Créateur et Amour. On ne conçoit plus les choses négatives de ce monde comme des malédictions ou des punitions qui nous auraient été envoyées par Dieu. Une telle conception est aujourd'hui inconcevable. On a compris que les maladies et la mort touchent tout le monde et... sans raisons. Les gens d'aujourd'hui ne supportent plus de dire des choses qui vont à l'encontre de ce qu'ils ressentent. C'est donc une avancée que d'avoir remplacé ce verbe soumettre, qui n'était plus compris, par une formulation plus adéquate.

Y a-t-il d'autres passages dans le Notre-Père qui pourraient également être reformulés ?
Dire les choses influence tellement la façon de penser! A force de dire "Notre Père", on imagine toujours Dieu avec une barbe... Le mot crée dans notre imaginaire une image qui reste figée. Aux Etats-Unis, on a même proposé de dire "Notre Mère...", pour changer. Bien sûr, beaucoup de choses pourraient être changées! Mais est-ce qu'il faut le faire ?...Est-ce qu'il faut universaliser tous les changements ?

Quelle est la séquence du Notre Père qui vous tient le plus à cœur ?
Je crois que c'est "Que ton règne vienne" parce que c'est vraiment un appel à sa Présence. "Cela nous ramène à ce pourquoi Il nous a un jour donné le souffle de Vie. On a été créé pour le bonheur, pour profiter de l'existence. "Que ton règne vienne", c'est pouvoir vivre de cette grâce qu'est la vie. C'est un apprentissage au quotidien, une manière de nous dire: "Vas-y! Vis dans ce Royaume! Ce Royaume de Dieu qui est déjà en toi..."

Propos recueillis par Christiane Elmer

9 avril 2018
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales