Verena Voisard (à g.) et Christine Vachoud / Chr. Elmer

Oui, on peut s'en sortir !

Avril 1989. Christine Vachoud, trente ans, s'adressait à l'antenne biennoise de SOS Futures Mamans. Une démarche décisive pour un nouveau départ !

"Sans avoir été battue, j'ai été victime de violences conjugales répétées. J'étais alors en fin de grossesse avec un petit garçon de 18 mois et je n'en pouvais plus" confie Christine Vachoud avec émotion. "Si je témoigne aujourd'hui, c'est pour encourager toutes celles et ceux qui vivent une situation de détresse à demander de l'aide. Dans ce cas, demander de l'aide est un signe de maturité ! Et il existe de nombreuses personnes et associations prêtes à nous écouter, à nous orienter. Oui, on peut se sortir de n'importe quelle situation."
Verena Voisard, à cette époque-là, faisait partie du comité de l'association SOS Futures Mamans, fondée à peu près au même moment. "Un jour de permanence téléphonique, une dame m'a téléphoné désespérée et m'a demandé si on pouvait se voir. Cette femme, c'était Christine. C'est ainsi que tout a démarré. Le comité a pris ce cas très au sérieux et je m'en suis occupée. Je me souviendrai toujours de notre première rencontre ! Aujourd'hui, nous sommes de très proches amies."

En repensant à ces événements, Christine en frissonne encore. "J'étais alors totalement sous la coupe de mon mari. J'avais 17 ans quand je l'ai rencontré. Au fil des ans, j'avais perdu mon identité et je vivais dans un long présent gris, sans passé ni avenir. Pourtant, malgré 13 ans de manipulation, de chantage, contraintes et menaces, une petite flamme de vie brûlait toujours en moi. Et c'est elle qui m'a incitée à demander de l'aide !" Christine explique que cette démarche lui a permis de s'ouvrir au monde. "Mon mari m'avait intimé l'ordre de ne parler de mes problèmes à personne... mais là, j'ai osé lui désobéir. Peu à peu une relation de confiance s'est instaurée avec Verena. Son soutien fidèle m'a redonné confiance et, un jour, j'ai pu rebondir." Aujourd'hui, les fils de Christine ont 28 et 30 ans et elle est jeune grand-maman. S'adresser à SOS Futures Mamans a été décisif et salvateur. "Ma vie en a été transformée ! J'ai changé de ville (une autre antenne de SOS a pris le relais), j'ai fait des thérapies, on m'a aidée à trouver un travail puis un appartement. Et en 2000 j'ai même créé ma propre activité professionnelle !" Fondatrice du Théâtre Couleurs d'ombres, elle présente des Livres-spectacle tous publics où couleurs et poésie sont à présent son fil rouge. Et elle rayonne !

SOS Futures Mamans Bienne: Rue Aebi 86 / 032 322 10 66. CCP 25-10378-5

www.couleursdombre.ch

29 novembre 2017
créé par Christiane Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales
  • Solidarité