Désert et manne, intimement liés / ldd

Qu'est-ce qui nous nourrit ?

En ce temps de Carême le diacre et bibliste Didier Berret était invité au centre St-François de Delémont pour y aborder le thème de la manne. 

La manne dont parle la Bible... c'est quoi ?
Poser la question, c'est déjà un peu y répondre. Quand les Hébreux rencontrent cette nourriture dans le désert - on dit du reste qu'elle tombe du ciel, mais on la récolte au plus bas -, ils ne savent pas non plus ce que c'est. Elle reste inidentifiable. Si on lit bien la traduction, au lieu d'un "c'est quoi ?", nous avons plutôt affaire à un "c'est qui ?"Ce qui est posé comme une question fait nécessairement référence à celui qui la donne. En même temps on se demande ce qui nous nourrit et qui nous nourrit. C'est Dieu qui se donne à nous ? Dans les interprétations de la Bible et notamment dans la tradition orale juive, la manne a tout de suite été comprise comme la Parole de Dieu elle-même. Dans ce qui nourrit l'homme, il y a toute cette relation de transcendance. Du reste... comment grandit-on quand on est un petit enfant ? Il ne suffit pas de donner le sein à un bébé et de le remplir de biberons... Un petit qui n'est pas regardé, pas touché, pas pris en charge, pas bercé, pas aimé... ne va pas grandir !

La manne, c'est "notre pain quotidien "?
Exactement ! Et ce n'est pas par hasard si Jésus reprend cette phrase, imprégné qu'il est lui-même de cette culture biblique puisqu'il en est la Parole. Et quand on dit "Donne-nous aujourd'hui notre pain quotidien", on ne parle pas de pain; on parle de ce qui est essentiel à l'humanité. Avec cette manne qui nous est donnée et qui est liée au quotidien, on ne peut pas faire de réserves. Voilà qui est surprenant dans nos sociétés où l'on peut tout capitaliser. Là, c'est impossible: chaque jour il faut recommencer et se remettre en route. Pour prendre une comparaison un peu simpliste, c'est comme un couple qui se serait dit "je t'aime", une fois pour toutes, le jour de son mariage. Après, plus rien! Pourquoi se le redire ? On le sait ! Et bien non! Chaque jour nous avons besoin, par des gestes et des mots, de pouvoir le manifester pour que la relation puisse continuer.

La manne est amour ?
Oui, au sens où la Bible l'entend quand elle utilise ce mot. Le mot qui, en hébreu, définit l'amour de Dieu ne définit pas uniquement l'amour mais toutes les qualités de l'Alliance (compassion, bonté, abnégation, tendresse, fidélité...) L'Amour dit tout cela. C'est tout ce qui définit le regard que Dieu porte sur l'humanité.

28 février 2018
créé par Propos recueillis par Chr. Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales
  • Catéchèse