Les rameaux anciens sont brûlés dans la cour de l'église / Chr. Elmer

"Revenez à moi de tout votre coeur !"

La messe des Cendres, en présence des enfants du caté, s'est tenue mercredi 6 mars dans l'après-midi, en l'église de St-Nicolas.

Avant d'entrer dans l'église, les rameaux de l'an dernier ont été brûlés dans la cour de St-Nicolas pour fournir les cendres qui ont ensuite été imposées sur les fronts lors de la célébration.

Lors de la messe, l'abbé Nicolas Bessire est entré en dialogue avec les enfants, les invitant à partager et comprendre la démarche. "Se réconcilier, prier, jeûner, faire l'aumône... qu'est-ce que ça veut dire? Qu'est-ce que ça veut dire pour nous et dans nos vies? "
Pour préparer nos coeurs à Pâques, durant ces 40 jours de Carême, l'abbé a rappelé à la communauté qu'il s'agissait surtout, jour après jour, d'entrer en relation plus profonde avec Dieu. Et avec nous-mêmes. Temps d'éveil, de changement, de maturation, de dépouillement du superflu, là où cela nous semble nécessaire, le Carême nous resitue, là où nous sommes, et nous restitue peu à peu à l'essentiel.

"Les cendres que vous allez recevoir sont le signe de notre humilité, de notre condition. Elles peuvent nous aider à nous régénérer, à nous purifier", a poursuivi l'abbé Nicolas. "Autrefois, dans la lessive, on ajoutait des cendres pour blanchir le linge..."

Après l'imposition des cendres, toute l'assemblée était invitée à venir planter de petites graines dans de gros pots de terre. Pour que, bientôt, tout puisse pousser, croître et resplendir de vie. "Car, a conclu l'abbé, la vie est bien plus forte que la mort!".

Christiane Elmer

8 mars 2019
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales
  • Catéchèse