Messe de Pâques 2018, dans la joie de la pluralité ! / Chr. Elmer

« Vous êtes ressuscités avec le Christ »

C’est avec la verve qu’on lui connaît que saint Paul commence ainsi l’épître aux Colossiens, dont nous écouterons un extrait lors de la messe du jour de Pâques.

Nous sommes relevés de la mort par Celui qui est crucifié et qui laisse son tombeau vide ! Grand mystère de la vie chrétienne !
Cette annonce joyeuse est bien sûr significative au moment où nous sommes confrontés au décès d’un proche, d’une connaissance et, à fortiori, du nôtre. Cette Bonne Nouvelle reste tout aussi capitale lorsque nous traversons une période de crise, que nous tournons difficilement une page, que nous sommes confrontés à la rudesse et à la fragilité sous toutes ses formes. Aussi bien dans notre vie personnelle, notre milieu professionnel, ou notre communauté religieuse.

Il est vrai que l’Église Catholique fait face, depuis plusieurs mois, à de gros tourments, sous la forme de révélations fracassantes et de scandales ignobles. Si l’Église – institution – doit faire la lumière et collaborer avec la justice civile, tout en remédiant à ce qui produit malheureusement la culture de l’abus et du secret, l’Église – communauté – dont nous sommes par le baptême, est invitée à garder confiance, foi, espérance et charité. Sans céder à la banale généralisation ou au soupçon médisant, et en se rappelant les paroles de saint Paul aux Colossiens : « Pensez aux réalités d’en haut ! » Oui, le Christ est vraiment ressuscité, il est toujours présent et nous permet d’oser appréhender paisiblement notre avenir, y compris en Église, qui continue malgré tout d’annoncer sa Bonne Nouvelle, synonyme de liberté et de paix.

Cette année particulièrement, Pâques sera le point fort de notre vie pastorale plurilingue : la messe du jour de la Résurrection sera retransmise à la télévision en Eurovision. La Suisse, la France, la Belgique et les Pays Bas seront au Christ-Roi ! Je souhaite que cette eucharistie soit empreinte de ferveur et de joie, qu’elle reflète les visages colorés et bigarrés des chrétiens de ce monde, qu’elle permette aux quelque 800’000 téléspectateurs d’unir leurs prières à la nôtre, qu’elle témoigne de notre joie de proclamer, encore et toujours, comme la Séquence pascale l’affirme : « J’ai vu la gloire du Ressuscité ! »

Abbé François-Xavier Gindrat

11 mars 2019
créé par Abbé François-Xavier Gindrat
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales