Envoyées à Rome, les conclusions du Rapport national entreront dans le document de travail de l’étape continentale du Synode, prévue au printemps 2023 / ldd

Vers une Eglise plus synodale !

La Conférence des évêques suisse a publié le Rapport synodal suisse, fruit de l’étape nationale du Synode mondial des évêques 2023 « Pour une Eglise synodale : communion, participation et mission ».

La Conférence des évêques suisse a publié le Rapport synodal suisse, fruit de l’étape nationale du Synode mondial des évêques 2023 « Pour une Eglise synodale : communion, participation et mission ».

Le Rapport synodal suisse a été finalisé – à partir des remarques et souhaits d’adaptation – par l’Assemblée synodale suisse qui s’est tenue le 30 mai 2022, à l’abbaye d’Einsiedeln (SZ). La tâche de la rédaction finale a été confiée à la Prof. Eva-Maria Faber (Haute école de théologie de Coire) et au Dr Philippe Hugo (directeur du CCRFE à Fribourg).

Préoccupations communes

Malgré des défis pastoraux et structurels différents et indépendamment des régions linguistiques, on constate que :

L’Eglise catholique doit devenir plus synodale. Elle doit s’abstenir de traiter les femmes de manière inégale ; elle doit inviter et non pas exclure et elle doit élaborer une compréhension du ministère sacerdotal spécial, qui a sa place dans une Eglise synodale.

En Suisse, les débats et les questionnaires synodaux ont renforcé la prise de conscience de l’importance du baptême pour la vie de l’Eglise. Il a été souligné le fait qu’une Eglise synodale reconnaît de plus en plus « la dignité de prêtre, de prophète et de roi » de tous les baptisé.e.s ainsi que leur vocation.

Sur la base des champs thématiques désignés, les documents préparatoires reçus de Rome l’automne dernier, le processus aux niveaux diocésain et national visait à réfléchir sur la synodalité de l’Eglise et a recueilli des expériences à ce sujet : où réussit-elle et où échoue-telle ? En outre, des évaluations sur la situation pastorale de l’Eglise catholique en Suisse ainsi que les défis actuels qu’elle rencontre étaient au centre de ce processus. Deux points ont été mis particulièrement en exergue :

  •  D’une part, il s’agit de surmonter l’expérience d’exclusion de nombreuses personnes de la pleine participation à la vie de l’Eglise.
  •  D’autre part, le rapport national suisse aborde de manière critique le cléricalisme parfois encore présent. Dans ce sens, on souligne comment la synodalité ne peut réussir que si le cléricalisme est surmonté et si on développe de plus en plus une compréhension du ministère sacerdotal comme un élément qui favorise la vie d’une Eglise plus synodale.

Le Rapport national suisse sur la préparation du Synode mondial des évêques 2023 est disponible dans les trois principales langues nationales: www.cathberne.ch ou sous la page thématique « Synode 2021-2023 » du site www.eveques.ch. (COM)