Histoire

1903

Arrivée de l´abbé Emile Hüsser, premier prêtre de la région.

1947

Acquisition de la villa de Melle Sarah Blanchard, à Malleray, actuellement la cure.

1952

Création de l´Ouvroir des Dames de Malleray et de Court.

Installation de l´abbé Alphonse Juillard, premier curé.

Le Chœur d´hommes devient un Chœur mixte.

1953

Reconnaissance officielle de la Paroisse groupant les catholiques de Malleray, Bévilard, Court, Sorvilier, Champoz et Pontenet.

1958

L´abbé Robert Piegai remplace l´abbé Alphonse Juillard qui est installé à Corban.

1964

Achat d´un immeuble à Court pour une chapelle.

1966

Consécration de la chapelle de Court.

Création du Mouvement des Jeunes.

1971

Constitution du Conseil d´Evangélisation, aujourd´hui Conseil de Communauté.

Le groupe des catéchistes se constitue.

1973

Création d´un chœur d´enfants qui devint le groupe Shalom en 1986.

1977

L´abbé Robert Piegai prend sa retraite, son successeur est l´abbé François Fleury.

1985

Accueil de l´équipe pastorale de la Tramata et installation de l´abbé Denis Theurillat qui remplace l´abbé François Fleury retraité.

1989

Création du groupe de la Vie montante.

Dédicace de la chapelle de Court à Sainte Thérèse de Lisieux.

28 septembre 1997

Messe "d´au-revoir" à l´abbé Denis Theurillat, nommé vicaire épiscopal pour le Jura pastoral. Durant sa pastorale de 12 années, vie communautaire très riche et diversifiée et création de plusieurs groupements paroissiaux, dont : l´éveil à la foi des tout-petits de 2-6 ans, la Vie Montante, le service des visites aux malades, le Madep, le groupe d´accueil, la garderie d´enfants "l´Arche de Noé"; animation des Montées pascales avec les jeunes.

Octobre 1997

Accueil de Père Pierre Bou Zeidan, prêtre maronite libanais, étudiant à l´Université de Fribourg, et de Mme Chantal Borbély-Ruozzi, assistante pastorale, chacun au service de la paroisse pour 50%.

8 septembre 1998

Installation de la nouvelle équipe de la TRAMATA, composée de M. l´abbé Yves Prongué à Tavannes, M. l´abbé Jean-Marie Rais à Tramelan, Père Pierre Bou Zeidan et Chantal Borbély à Malleray.

5 septembre 1999

Messe "d´au-revoir" à Père Pierre Bou Zeidan, appelé par son Père supérieur à un nouveau service au Liban, et accueil de l´abbé André Choromanski, prêtre polonais étudiant à l´Université de Fribourg.

Décembre 2002

Départ de l´abbé André Choromanski. Mme Chantal Borbély, assistante pastorale, est engagée à 70% et devient répondante de la paroisse.

Juillet - août 2006

Mme Chantal Borbély quitte la paroisse pour celle de Bienne et c´est le diacre Gabriel Noirat qui lui succède, venant de Bienne. Il occupe le poste complet et fait partie de l´équipe de la Tramata.La fête d´au revoir à Mme Borbély et d´installation de M. Noirat a eu lieu le dimanche 3 septembre 2006.

Premières démarches pour la construction de l´église

En août 1953, une commission d´étude est nommée. Forte de onze membres, elle est présidée par René Fleury. Elle est chargée d´étudier un projet d´ensemble (église et bâtiments annexes). Ce travail est confié au bureau d´architecte Heimann-Wuilloud. Les moyens financiers étant limités, on renonce momentanément à la construction de l´église. On se contente alors de construire la salle paroissiale et un bâtiment annexe comprenant deux logements, la salle du Conseil et la classe de l´école enfantine. Ces locaux sont inaugurés en avril 1956.

Etude

Durant les années qui suivirent, on songea sérieusement à la construction de l´église. Un très grand travail fut entrepris pour réunir les fonds nécessaires. Grâce aux efforts déployés, la fortune de la Paroisse atteignit 850´000 francs. Le 6 décembre 1966, on nomma une commission d´étude composée de dix-neuf membres et présidée par Camille Frossard. Durant deux ans, elle s´occupa des travaux préparatoires en vue de la construction. Au cours de ces réunions, que de problèmes ont dû être résolus: questions financières, opposition à lever et, surtout, lancement d´un concours auquel trente-six architectes ont répondu. L´examen des différents projets s´est effectué avec l´aide d´architectes de renom et, l´on put désigner l´architecte choisi en la personne de Hans-Jörg Sperisen, de Soleure.

Construction

Une commission de construction fut alors nommée. Elle se composait d´une quinzaine de membres et était présidée par Camille Frossard. Elle commença ses travaux le 25 novembre 1968. Jusqu´en février 1974, elle tint vingt-huit séances, toujours animées d´un grand enthousiasme, parfois fort longues, mais toujours fructueuses. Pendant toutes ces réunions de nombreux problèmes ont été discutés. Le 23 avril 1970, l´Assemblée de Paroisse accepte le budget de 1´500´000 francs ainsi que le crédit de construction de 650´000 francs. Le bureau d´architecture Heimann-Wuilloud fut chargé de la surveillance des travaux. La commission dut alors s´atteler au délicat problème des soumissions et du choix des artisans. Travaux complétés par des visites d´églises, des demandes de renseignements, des contacts de tout genre. Il serait trop long de citer ici tous les artisans qui ont collaboré à la construction de l´église. Retenons tout de même que le gros oeuvre fut confié à l´entreprise Annoni et que l´aménagement du chœur et de la chapelle de semaine fut réalisé par le sculpteur Butter, également de Soleure.

Première pierre

Après une petite étude historique de l´abbé Piegai, il fut décidé de consacrer l´église à saint Georges. Il fut ensuite possible de poser la première pierre, cérémonie qui s´est déroulée le 26 juin 1971 en présence du délégué épiscopal et des autorités.

Cloches

Les quatre cloches (Gisèle, Rita, Angelina et Notre-Dame), fondues par une entreprise spécialisée d´Aarau, ont été coulées au mois de mai 1972. La cérémonie de la bénédiction par Mgr Cuenin se déroula le 28 octobre 1972 en présence des autorités de la région. Ce furent ensuite les enfants qui les hissèrent dans le clocher.

Inauguration

Le Vicaire général d´alors, Mgr Candolfi, assisté du doyen Fréléchoz et de l´abbé Piegai, consacra l´église Saint-Georges le 3 décembre 1972.

Statue de saint Georges

La sculpture représentant le saint Patron de la Paroisse et réalisée en 1975 par l´artiste Schneider (enfant du village établi à Paris) fut dressée à l´entrée principale de l´église pendant le ministère de l´abbé Piegai.

Vitraux

La commission responsable des vitraux, présidée par Marc Vallat, s´adresse à trois artistes connus. Après avoir pris l´avis de personnalités particulièrement compétentes, on retint le projet de l´artiste de Porrentruy, Jean-François Comment. Ces vitraux furent mis en place en décembre 1982.

Orgues

Pour remplacer l´orgue électronique, installé lors de la construction pour des raisons d´économie, une commission de neuf membres, présidée par Norbert Lachat, fut nommée. Après des études approfondies, les orgues furent mises en place et inaugurées le 21 octobre 1990.

Les présidents de paroisse qui se sont succédé sont : Rémy Chalverat, Louis Vermot, Henri Jobin, Marc Vallat, Paul Zbinden, Paolo Annoni, Francis Barth, et le président actuel, Dario Palma.