Accompagner plutôt que soigner

Face aux personnes atteintes de troubles de type Alzheimer, on croit souvent qu'il ne peut plus y avoir de relations. Vraiment ?

Aide-soignante au bénéfice d'une longue expérience dans le monde des soins, Marie-Anne Sarrasin a fondé à Martigny, voici presque 20 ans, le Foyer des Acacias qui est le 2e centre d'accueil de jour en Suisse romande pour les personnes atteintes de troubles de mémoire. Avec la complicité du journaliste Alain Maillard, elle publie aux Editions St-Augustin l'ouvrage " Alzheimer : l'amour au-delà des mots ". Un livre qui témoigne, avec sensibilité et authenticité, du vécu de personnes touchées par des troubles cognitifs. Une sorte d'ode à la vie qui raconte aussi la douleur des proches, transfigurée, malgré tout et jusqu'au bout, par des éclats de lumière.

Des maladies qui font peur
" Ce qui fait peur, c'est la dépendance. On fait tout pour nous, on perd nos repères, on devient incontinents, on a très peur de ne plus reconnaître et de ne plus être reconnus ". Se sentir aimé(e), en sécurité, utile et entendu(e) ? L'aide-soignante rappelle qu'il est essentiel de pouvoir exprimer ses émotions. Que ce soit par des mots, des gestes ou un comportement qui - pour la personne - fait toujours sens. " On parle de troubles du comportement, mais il s'agit plutôt de comportements qui nous troublent, précise-t-elle. On met tout sous l'appellation maladie d'Alzheimer . On a prolongé la vie, mais le cerveau, comme tous les autres organes, se ride lui aussi ! "

Se recentrer pour mieux rejoindre
La fondatrice du Foyer des Acacias - " c'était ma mission d'âme ", dit-elle - insiste sur la nécessité du calme intérieur. " J'ai compris que ces personnes ressentaient mon agitation. Elles ont besoin d'être approchées avec sérénité, humilité et humanité. Et sans que l'on veuille faire leur chemin à leur place ". Quand on a tout oublié, il reste l'amour ? " Oui. Une force de vie tapie en nous. On est fascinés par l'informatique et le Wifi, mais on peut communiquer d'une autre manière avec les personnes atteintes de troubles cognitifs. Par le regard, le toucher, la qualité d'une présence. " Bien au-delà des mots, toujours, il restera l'Amour.

Christiane Elmer

25 octobre 2019
créé par Chr. Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales
  • Solidarité