La 1re bougie de l'Avent est allumée ! / Chr. Elmer

Effervescence de Lumière !

C'est en faisceaux heureux que l'Avent s'est ouvert à Bienne, dimanche 1er décembre 2019, au centre paroissial du Christ-Roi. De nombreuses personnes et familles s'y sont rassemblées lors d'un temps communautaire lumineux.

Un premier dimanche de l'Avent gris et humide. Mais promis à la clarté ! Bien avant la messe de 11.00, célébrée en l'église du Christ-Roi, la communauté est venue en grand nombre se réchauffer dans la grande salle du centre paroissial. Un café, de la tresse, des rencontres, des rires... La fête s'annonce belle : des branches de sapin, en couronne, des bougies rouges, des rubans, des boules scintillantes, des paillettes colorées, des étoiles vermeilles, des rondelles d'orange parfumées... De quoi confectionner, en famille, sa couronne de l'Avent.

Durant ces temps de bricolage, sous le morne brouillard de décembre, Christ-Roi prend des airs de ruche au soleil. Petits et grands, joyeux, s'affairent. C'est que la messe est à onze heures et qu'il faudra l'avoir terminée, la couronne ! De table en table, entre les branches de sapin nues, à décorer, et les crèches dessinées, à colorier, on s'anime, s'enthousiasme, s'interpelle. Celui-ci colle, celle-là découpe, cet autre crayonne. Une farandole de mains sur les tables. Des mains petites, de grandes mains ; des mains blanches, des mains brunes, noueuses, potelées, vives ou fatiguées. Des mains qui se dépêchent. Qui hésitent entre deux décorations ; se tendent vers la colle. Et des paumes qui acclament, ravies : " Ça y est, elle est finie !... "

" C'est le moment ! "
Déposées au pied de l'autel, les cinquante couronnes confectionnées par la communauté sont bénies par l'abbé Patrick Werth. C'est lui qui préside la messe, entouré des abbés François-Xavier Gindrat et Nicolas Bessire, ainsi que de l'assistant pastoral Yannick Salomon et de l'animateur pastoral Emmanuel Samusure. En se basant sur les lectures liturgiques du jour, invitation à veiller et à nous tenir prêts, l'abbé François-Xavier s'interroge : " Dans la lettre de saint Paul il nous est dit que c'est le moment. Mais le moment de quoi ? Voilà qui pourrait ressembler à un slogan publicitaire, qui n'est pas sans rappeler le Black Friday que nous venons de vivre... et dont nous sommes peut-être saturés ! "
L'homélie de l'abbé Gindrat met l'accent sur la gratuité de la miséricorde de Dieu et sur la perfectibilité de notre humanité. Capables - aussi - du meilleur, nous sommes conviés à suivre le Seigneur, à l'accueillir dans nos vies et à y opérer un tri. " Grâce à Lui, nous sommes tellement plus grands que tout ce qui nous encombre. L'Avent nous rappelle que c'est maintenant qu'il nous faut croire en cette humanité, belle malgré tout, et à une paix toujours possible. "
Un message d'espérance pour allumer des lueurs en nos cœurs. Faisons de cet Avent un temps promis à la Joie ! Celle de Celui qui vient. Pour demeurer toujours. (CE)

Voir les photos

2 décembre 2019
créé par Chr. Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités
  • Activités pastorales
  • Catéchèse