L'église de Ste-Marie restera ouverte toute la nuit de Jeudi à Vendredi Saint / Chr. Elmer

Nuit du Jeudi au Vendredi Saint: église de Ste-Marie ouverte

Jeudi Saint 9 avril, dès 22.00, jusqu'au Vendredi Saint à 7.00, à tour de rôle, neuf agents pastoraux de nos quatre communautés linguistiques se relaieront d'heure en heure dans la crypte de l'église Ste-Marie (Fbg du Jura 47) pour prier. Une église qui restera donc ouverte toute la nuit.

Neuf agents pastoraux de la paroisse de Bienne -  quatre prêtres, deux missionnaires, deux diacres et un animateur pastoral - se relaieront d'heure en heure en la crypte de Ste-Marie pour une veillée de prière. Mais la nuit du Jeudi Saint nous invite, nous aussi, à la méditation et à la prière silencieuse. L'église restera ouverte toute la nuit pour permettre à qui le souhaite de venir s'y recueillir. Un temps propice pour penser au Christ, en prière lui aussi, la veille de son arrestation...

Venez prier, mais gardez vos distances !
Cependant, en ces temps de coronavirus, les paroissiens sont priés de garder les deux mètres de distance réglementaires d'une personne à l'autre et de ne prendre place dans l'église que si le quota de cinq personnes n'est pas dépassé. La dimension de la crypte permet aux paroissiens-citoyens de respecter toutes ces mesures.

La nuit où le Christ a prié à Gethsémani...
Dans les évangiles synoptiques (Marc, Matthieu, Luc), Gethsémani ou Gethsémané , « le pressoir à huile », est le lieu où Jésus a prié avant son arrestation. Il s'agit d'un grand domaine qui, durant les fêtes de pèlerinages, abrite la foule qui ne sait trop où loger. Dans l'évangile de saint Jean, l'épisode de la prière des disciples de Jésus n'est pas rapporté et Jésus est arrêté dans un jardin dont le nom n'est pas donné, mais qui est mentionné après que Jésus et ses disciples sont allés « de l'autre côté du torrent du Cédron ».
Sur la base de ces informations de l'évangile de Jean, il a été supposé qu'il s'agissait d'une oliveraie située au pied du mont des Oliviers à Jérusalem, identifiée au IVe siècle sous l'impulsion de sainte Hélène, la mère de l'empereur Constantin Ier et qui, aujourd'hui, porte ce nom. Dans l'évangile de Jean, Jésus et ses disciples franchissent le torrent du Cédron et gagnent un jardin où, sans doute, il venaient habituellement bivouaquer. Judas Iscariote, qui le sait, y conduit ceux qui vont venir arrêter Jésus...

« Alors Jésus parvient avec eux à un domaine appelé Gethsémani et leur dit : « Restez ici, pendant que je m'en vais là-bas pour prier. » (Mt 26, 36)

 

 

 

 

 

7 avril 2020
créé par Chr. Elmer
  • Jura bernois
  • Actualités