Saint Charles de Foucauld

Saint Charles de Foucauld : une vie d’abandon !

La canonisation tant attendue de Charles de Foucauld a eu lieu dimanche 15 mai 2022 à Rome par le Pape François. L'animateur pastoral Emmanuel Samusure vous propose une méditation à ce sujet.

La canonisation tant attendue de Charles de Foucauld a eu lieu dimanche 15 mai 2022 à Rome par le Pape François. L'animateur pastoral Emmanuel Samusure vous propose une méditation à ce sujet.

Si l’Église décide de canoniser une personne, c’est parce qu’elle trouve qu’à travers cette personne, l’Esprit Saint a quelque chose de fondamental et d’universel à faire rayonner pour l’univers d’aujourd’hui et de demain.

Qu’est-ce que Charles de Foucauld (1858-1916) dit au monde de ce 21e siècle, à l’Église et à chaque chrétien et chrétienne ? Il nous apprend à ne pas désespérer de Dieu.

Dans sa mission de religieux, il n’avait pas pour but de convertir les autres, mais de vivre l’amour gratuit de Dieu, en réalisant l’apostolat de la bienveillance. Il écrivait ceci : « Je veux habituer tous les habitants chrétiens, musulmans, juifs et idolâtres à me considérer comme leur frère, le frère universel » (Lettre à Marie de Bondy, 1902).

La spécificité de Charles de Foucauld est de contempler Jésus de Nazareth dans l’adoration quotidienne du Saint Sacrement. Successivement officier, explorateur et religieux, il va s’abandonner à Dieu.

Cité dans deux encycliques (Laudato Si’ et Fratelli tutti) et trois exhortations apostoliques du pontife (Amoris Laetitia, Gaudete et exultate et Christus Vivit), le nouveau saint est une figure de référence pour le pape François.

Charles de Foucauld nous a transmis plusieurs écrits, notamment sa prière d’abandon ci-dessous :

« Mon Père, je m’abandonne à toi,

fais de moi ce qu’il te plaira.

Quoi que tu fasses de moi, je te remercie.

Je suis prêt à tout, j’accepte tout.

Pourvu que ta volonté se fasse en moi,

en toutes tes créatures,

je ne désire rien d’autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains.

Je te la donne, mon Dieu, avec tout l’amour de mon cœur,

parce que je t’aime,

et que ce m’est un besoin d’amour de me donner,

de me remettre entre tes mains, sans mesure,

avec une infinie confiance,

car tu es mon Père ».

Écrite en 1896, cette prière est aujourd’hui récitée quotidiennement par des milliers de personnes à travers le monde, surtout par sa famille spirituelle. Puisse-t-elle être la nôtre...

Passer du « Père, pourquoi m’as-tu abandonné de Jésus » (Mt 27,46) au « Père, je m’abandonne à toi » de Charles de Foucauld, cet abandon est un acte de confiance totale en Dieu.

Soutenus par cette prière, profitons de ce temps d’été pour nous ressourcer physiquement et spirituellement en s’abandonnant à Dieu à l’exemple de Saint Charles de Foucauld.

Bonnes vacances et bel été reposant à chacune et à chacun !

Emmanuel Samusure, animateur pastoral