L'animateur pastoral Emmanuel Samusure / Photo: Chr. Elmer

Reflets du 3e Dimanche de Pâques

Des messes sans paroissiens, mais en communion avec tous. A Ste-Marie et à St-Nicolas, la messe du 3e dimanche de Pâques a été célébrée.

Des messes sans paroissiens, mais en communion avec tous. A Ste-Marie et à St-Nicolas, la messe du 3e dimanche de Pâques a été célébrée le 26 avril 2020.

Au soir de Pâques, lorsque les disciples d'Emmaüs rejoignent les Onze au Cénacle après avoir rencontré Jésus ressuscité, Luc raconte que le Seigneur apparaît aux Apôtres et leur confie la charge d'être ses témoins, d'annoncer à toutes les nations sa résurrection et le pardon des péchés (Lc, 24, 35-48).

La messe à Ste-Marie a été célébrée par les abbés François-Xavier Gindrat, Jean-Marc Chanton et le diacre Markus Stalder. A St-Nicolas, ce sont les abbés Patrick Werth et Nicolas Bessire, avec l'animateur pastoral Emmanuel Samusure qui ont célébré cette messe du 3e dimanche de Pâques. "On peut chercher Emmaüs sur une carte, on ne le trouve pas", a précisé d'emblée l'abbé Patrick dans son homélie. "Mais l'essentiel n'est pas là."

C'est à la fraction du pain que les disciples reconnaissent leur Maître. Leurs yeux s'ouvrent alors. Mais, au moment même où ils Le reconnaissent, où ils se rendent compte que cet homme était le Christ, voici qu'Il disparaît à leurs regards. C'est bien dans le partage que le Christ se donne et se laisse découvrir. Partage du pain de Vie, partage de cette conviction soudain brûlante: "Le Seigneur est réellement ressuscité !" (CE)

Photos du 3e dimanche de Pâques